dimanche 18 novembre 2007

Perrier, René, Paul et Joe

Ça y est, je l'ai enfin trouvée ma canette de Perrier redessinée par Paul & Joe !

Ça n'a pas été une mince affaire : pour mettre la main dessus, j'ai écumé trois Monoprix et deux Champion à Paris, un Intermarché et un Casino en province. Finalement, je l'ai dégotée dans un Carrefour, un hypermarché tellement immense qu'une journée ne m'aurait pas suffit pour faire le tour du rayon Shampoings !


Mais si ça se bousculait dans le coin des antipellicullaires, du côté des eaux pétillantes, c'était un peu la misère dans mon Carrefour : sur les trois modèles de canettes Paul & Joe en "série limitée" (série limitée mon oeil : limitée à des dizaines de milliers d'exemplaires, oui !), il n'y avait que des canettes jaunes et des dorées. Aucune trace des vertes, la déclinaison avec un motif de tigre perdu dans les feuillages. Elles étaient peut être planquées tout au fond du rayon, mais je n'avais pas le bras assez long pour dégager les packs du dessus, et je n'ai repéré aucun prince charmant suffisamment grand et musclé dans les parages pour me venir en aide (il est nul ce Carrefour !)


J'ai donc pris la jaune (la dorée est jolie, mais je n'aime pas l'or, je trouve ça parfait sur JLo ou chez Roberto Cavalli mais le bling-bling, c'est pas mon truc). Ce qui me plaît chez elle, c'est sa jolie robe à rayures et son motif à l'allure 50's, fortement inspiré des dessins de René Gruau. Et moi, je voue un culte à René Gruau, cet illustrateur génial qui a travaillé pour Christian Dior, Elle, Vogue, Harper's Bazaar... (
je vous mets un lien si vous voulez voir à quoi ça ressemble).

Maintenant, reste à transformer ma merveille en pot à crayons sans abîmer le bord, ni m'arracher la moitié de ma main. Il parait qu'avec un couteau à huîtres, ça peut marcher. Je veux bien croire que l'utilisation de cet outil préhistorique laisse les bords intacts mais en ce qui concerne la préservation de mes doigts de fée, j'ai des doutes... En attendant de trouver une meilleure solution, je vais boire un coup.

10 commentaires:

sarah léa a dit…

Avec un ouvre boite ça marche pas? parce que le couteau à huitre je sais que je finirai la main en sang moi!!
En tout cas c'est une super idée de l'utiliser comme pot à crayons!
Bises ^^

modelshop a dit…

Non sarah-léa, ça ne marche pas avec un ouvre-boite : les bords de la canette ne sont pas droits, pas assez épais et bien trop souples. Je te supplie ne pas essayer, j'ai trop peur que tu n'y laisses au mieux un ongle, au pire un doigt !!!

Mlle A a dit…

je faisais ça quand j'étais jeune, je perforais avec un compas et après tout au cutter ! si t'as une lame bien aiguisée ça va tout seul !

mode de vie grenadine a dit…

moi qui adore le pop art, je suis servie!

Anne Corrons a dit…

J'ai celles de Custo de cet été prises à Barcelona, et j'ai aussi fait pas mal de supermarchés. La tienne est superbe et très colorée!

In the Mood of Mode a dit…

Tu peux prendre tu papier de verre pour limé aprés avoir decouper ça sera plus beau et lisse

Mlle E a dit…

LA prochaine fois essaye le Monop des Ternes, il y en avait plein :)

Dyns a dit…

Hé bé c'est toi qui te débrouille comme ça sur Illustrator?

modelshop a dit…

@mlle a : je suis pas super douée avec un cutter, et je suis pas une pro du compas non plus : j'ai déjà du mal à tracer des cercles sans bouger la pointe alors percer une canette... mais merci du tuyau, avec de l'aide ça devrait faire l'affaire !
@grenadine : moi aussi j'aime bien le pop art. J'aime pas la soupe, mais j'aime bien les boites d'Andy !
@anne : suite à ton message, j'ai fait une recherche sur les boites de custo : elles sont vraiment mimi !
@in the mood of mode : du papier de verre ? bonne idée, je vais tenter le coup.
mlle e : au monop des ternes ? j'ai de quoi, moi, avec ma chasse au trésor dans toute la france ???! merci beaucoup, avec un peu de chance (et plus de métros) je vais enfin réussir à mettre la main sur une verte !
@dyns : hé bé c'est pas illustrator, mais inskape, son équivalent en plus simple et en version logiciel libre ; mais merci pour le compliment, ça me touche beaucoup.

Eugénie Bling-Bling a dit…

c'est mignon comme tout cette canette: très bonne trouvaille! quand la mode sort de son contexte, on en redemande