mardi 20 novembre 2007

En pyjama chez American Apparel

Quand j'étais petite, j'ai rêvé plusieurs fois que j'allais à l'école en pyjama. C'était l'humiliation totale, la honte absolue.

Je croyais qu'avec l'âge, je ne ferai plus jamais ce cauchemar. C'est ce qui s'est passé. Sauf que cette situation, je ne l'ai pas rêvée, je l'ai vécue.

Mon premier moment d'intense humiliation vestimentaire, c'était chez Christian Dior. J'avais 13 ans, j'accompagnais une copine sur les Champs quand tout à coup, elle a décidé d'aller "faire la folle" avenue Montaigne ; parmi les jolies vendeuses qui semblaient sortir tout droit des pages du Elle de ma maman et au milieu des mamies en fourrures et en bijoux, moi, avec mon T-shirt à message débile, mes baskets crades et mon jean avachi, j'avais l'air de la petite cousine de Borat. La grande classe.

La seconde fois, c'était plus récemment, quand je suis entrée chez American Apparel. J'avais pas prévu le coup. Avec mes escarpins à talons bobine, ma robe et mon manteau 60's, on aurait dit ma sorcière bien aimée égarée au milieu d'une tribu de pokémons. Clients et vendeurs étaient tous habillés de la même façon, avec du molleton et du coton. Des sweat à capuches, pardon des "hoodies" mous, des T-shirts loooooses vraiment très looooses, et pour les filles des shorts ou des minis jupes à taille haute vraiment très haute, sur des collants teintés dans d'improbables couleurs bleu-vert, châtaigne, ou jaune Pikachu... Aux pieds, ils portaient tous les indispensables reebok freestyle roses, vertes ou jaunes, ou d'incroyables low-boots en simili-chamallow. Ils avaient l'air plutôt gentils les pokémons, mais j'avais la trouille que l'un d'entre eux ne me demande l'adresse de ma soirée déguisée...

Pour éviter de ressentir à nouveau cet affreux décalage modeux-temporel, la seconde fois que j'y suis retournée, j'ai révisé ma tenue. J'ai mis du looose. J'accompagnais Lorraine, AmApaddict, qui possède de nombreuses pièces et accessoires de la marque et connaît le magasin dans ses moindres recoins. Elle est ressortie de chez les pokémons avec un ravissant sweatshirt gris chiné ultra-doux, ultra-confort, avec des manches chauves-souris 80's et une encolure qui lui fait un cou de cygne. J'ai réfléchi trois jours et je suis retournée dans la boutique pour acheter le même (je sais lorraine-sweat pie je n'ai aucune personnalité je ne le ferai plus jamais honte sur moi !) Avant de passer à la caisse, je l'ai quand même essayé. Devinez quoi ? Alors qu'il était franchement canon sur lorraine, sur moi, ce sweatshirt ressemblait à un vulgaire pyjama !!!

1 commentaire:

mode de vie grenadine a dit…

J'aime beaucoup ton humour, c'est un plaisir de te lire!