lundi 17 décembre 2007

Le double effet Tara Jarmon

Faudrait qu'on m'explique.

Aussi calée en marketing du prêt'ap français qu'en analyse géopolitique de l'Afrique subsaharienne, je n'ai pas la moindre idée de la façon dont les responsables des boutiques de vêtements choisissent leur stock.

Mais j'aimerais comprendre pourquoi, quand je me rends chez Tara Jarmon à Paris, rien ne me plaît : les coupes font trop dadame, les imprimés semblent sortir du placard de lady Diana et les couleurs les plus gaies oscillent entre le marine et le caca d'oie. Alors qu'à l'instant même où je glisse un orteil dans la boutique Tara Jarmon à Bordeaux, je sens au premier regard que ma fièvre acheteuse va progressivement se propager à la quasi-totalité du magasin !


Apparu en 2005, réapparu en 2006, cet étrange phénomène s'est à nouveau produit hier. J'arpentais les rues de la ville du sud-ouest en quête d'une robe "sobre-et-chic". "Exceptionnellement", je voulais bien y mettre "LE" prix, à condition de trouver une robe à la durée de vie excédant 3 mois ! Donc : pas de taille empire, ni de noeud sous la poitrine, ni de nuisette de jour en soie coupée 3 cm sous les fesses.
J'avais déjà fouiné dans quatre boutiques sans rien trouver quand je suis entrée chez Tara Jarmon. La porte à peine franchie, je suis restée scotchée devant une robe violette, style années 60, parfaitement coupée et cousue : pas un fil qui dépasse, des boutons solidement attachés, des coutures droites (messieurs H&M si vous m'entendez...) Une robe qui défie les années (à condition de pas prendre 10 kg par an), exactement ce que je cherchais ! Le hic, c'est qu'un peu plus loin, il y avait une autre robe sublime. Noire et blanche, années 60 elle aussi. Et puis un gilet noir, plutôt esprit 2007, long et chaud sans être trop épais, pile-poil ce dont j'avais besoin. Et aussi une veste/cape façon Emma Peel, au tissu incroyablement beau (du cachemire ?) et au tombé parfait. Ainsi qu'un manteau long qui remplacerait à merveille celui que je mets presque tous les jours mais qui laisse voir -et mourir de froid- mes genoux quand je porte une robe.

Maintenant, faudrait aussi qu'on m'explique comment je vais pouvoir réunir suffisamment d'argent pour m'acheter tout ça. Parce qu'à Paris comme à Bordeaux, il y a une chose qui ne change pas : les sommes astronomiques - et sans aucun rapport avec l'état de mon budget - qu'il faut débourser pour s'offrir des vêtements de qualité !

8 commentaires:

sarah léa a dit…

Ah Tara... J'aime beaucoup mais rien à son nom dans mon placard :(
Pense à moi pere noel!!!

Bises^^

Anne Corrons a dit…

C'est très simple ma chère. Tara Jarmon doit gérer son réseau de boutiques en franchises. cela veut dire que chaque responsable de magasin, franchisée en fait, choisit ses modèles dans la collection. Il y a un nombre de pièces totales imposé mais pas le style. A chacun de choisir les modèles en fonction de sa clientèle, surtout que dans ce système les surplus de stock ne sont pas repris par la marque! Bon shopping...à Bordeaux!

modelshop a dit…

@sarah léa : tu es un concentré d'humour et de joie de vivre. si j'étais le Père Noël, je te couvrirais de cadeaux !
@anne : merci beaucoup pour cette explication lumineuse. Je comprends mieux pourquoi il y a tant de différences entre les points de vente !

Cathy a dit…

Salut! Je viens de découvrir ton blog grace à ton message laissé sur le mien, et j'adore! lol!

Tu fais les graphismes toi meme des illustrations de tes articles? Ils sont super sympas!

Bonne soirée!

Cathy
http://thegeeketteblog.hautetfort.com

modelshop a dit…

@cathy : merci pour ton si gentil message ! Oui, je fais mes illustrations et ça me prend tellement de temps que je ne poste pas aussi souvent que je le voudrais !

Cathy a dit…

Au fait, pour la moumoute pour Ipod, c'est par ici!

http://www.mp3additions.co.uk/site/product.cfm?id=EDBFB30D-EBA7-3FF9-5C9537871C862EB9

Miss Zen a dit…

Tara - pas encore pensé - faut que j'y aille mais as-tu vu des modeles avec manches ?

modelshop a dit…

@cathy : merci pour l'adresse !
@miss zen : oui, justement celle du dessin a des manches courtes (les surpiqures sont noires et non pas blanches - il doit y avoir quelques autres différences mais je ne me souviens plus très bien, je ne l'ai pas -encore !- achetée)