jeudi 24 juillet 2008

Tics d'été

Chaque été, à Paris ou à Bordeaux, en vacances ou au boulot, je change de rituels. J'adopte de nouvelles manies que je ne n'apprécie qu'au delà d'une certaine température. Comme pour me persuader que l'été est là et qu'il faut le savourer avant le retour du froid, de la nuit à 17h, des tisanes de survie et des Damarts triple épaisseur.


Par exemple, en été, je bois du vin rosé. Du pas cher, du "qui pique". Le reste de l'année, je trouve ça infect mais quand il fait chaud, j'adore me "rafraîchir" avec ce breuvage si joli à regarder. Après un verre, je raconte des bêtises et le monde me parait lui aussi bien plus joli à regarder !


L'été, je peins et je repeins inlassablement mes ongles de pieds. Au moindre choc, hop ! un coup de vernis et les voilà rouges, rutilants, prêts à fouler l'herbe, le sable, la terre, le chlore et le carrelage rafraîchissant avec classe et distinction.

En été, je ne porte jamais de noir. Parce que.


L'été, je mange des Princes. Oui oui, je parle bien des biscuits moches et ronds fourrés au chocolat ! Avec un prince sur l'emballage. Un prince à l'air tellement crétin qu'il n'a certainement jamais combattu le moindre dragon. Je le trouve d'ailleurs moyennement viril, le membre royal en question ; je me demande si... Bref, j'adore ces biscuits, surtout après la baignade, quand il ont le goût et le croquant... des grains de sable ! Un Prince au sable, y a rien de meilleur. Mais bon, un Prince de ville après la piscine, au bon goût de chlore et de CO 2, ça n'est pas non plus totalement dénué de charme...


En été, je porte des bracelets achetés à des artisans ultra-cool et bien trop bronzés sur les marchés. En cuir, en ficelle, en tentacule de méduse, en poil de baleine... Je les porte jour et nuit, pour dormir, travailler, me baigner... jusqu'à ce que, terrassés par l'usure, ils tombent en poussière. Chaque automne, je garde précieusement ceux qui ont survécu à mes rocambolesques aventures estivales ; et je les remets dès le mois de juillet de l'année suivante. Comme ça, dès que j'ai un coup de blues dans le métro, je pense au verre de rosé qui m'attend à l'heure de l'apéro, à la séance de vernis qui va faire rugir mes pieds de plaisir, à la robe couleur sorbet mandarine que je porterai au premier rayon de soleil et à tous ces gentils princes dont je ne ferai bientôt qu'une bouchée.

16 commentaires:

Margot a dit…

As tu gouté il y a quelques années aux Prince choco moelleux?! Parce que dessus, il y avait la Princesse toute aussi godiche! Moi, en été, je suis place Caju (comme tout le monde certes...)!

mariga(z) a dit…

L'été... je lis de vrais romans de plage, qui sont en hiver des romans de gare ?! Soit... même si je ne vais pas sur la plage, je lis des choses légères et je me crois en vacances....
J'aime bien aussi, peindre mes petons et mettre les sandales...
En revanche, noir je mets... et rosé je ne bois pas ;)
Les Prince... hum, on va éviter...

lavieenrouge a dit…

en été je bois du schweps alors qu'en hiver je n'y pense jamais.
je lis aussi Paris Match à l'apéro sur une terrasse de café face à la mer.
Pourquoi tu bois du mauvais rosé et pas du bon?

modelshop a dit…

@ margot : c'est bête, j'ai raté la princesse ! de toute façon celui que j'aime c'est le classique, le prince de base, chocolat au lait enveloppe dorée, tu vois ?
@ marigaz : ah oui, la lecture à haute dose, ça aussi c'est un truc d'été ! Lire à l'extérieur, à l'ombre d'un mur, d'un arbre ou d'un parasol, quel bonheur ! Je crois que le noir, c'est en partie à cause de ma peau blanche, ça fait tout de suite un drôle d'effet quand je me balade au milieu des gens bronzés... Mais je trouve ça magnifique... sur les autres.
@ lavienrouge : je bois du mauvais rosé parce que je ne fais pas la différence avec le bon... et comme il me suffit d'un verre pour me sentir bien, je me contente d'une piquette, ça me fait autant d'effet !c'est drôle le truc du schwepps, c'est pourtant bon hiver, même sans martini blanc ! Pour la terrasse, je comprends ; pour Pourri-match, un peu moins (c'est devenu pire que la Pravda ce magazine !)

mariga(z) a dit…

Je te rassure je suis plutot cachet d'aspirine et blonde... mais le noir je le porte avec une pointe d'autre chose...juste pour pas faire deuil !
Sinon, j'évite de me mettre à côté des gens bronzés ;))) comment font-ils ?

lavieenrouge a dit…

Hier je me suis dis que j'avais oublié de te féliciter pour ton dessin j'aime bien!

Pour le rosé il ne faut pas en boire seulement pour se faire du bien mais pour apprécier un produit qui vient de la terre et qui est source de passion.

Je te conseille de boire plusieurs rosé (pas le même jour :)) et de comparer.
Pour cela tu regardes déja d'ou il provient.
Tu ne bois qu'un verre (oui je sais c'est cruel) mais c'est la seul façon d'apprécier le vin au déla tes papilles commencent à être saoulées et donc d'être moins informatives.
C'est lors de la première gorgée que tu dois te faire une impression. Petit à petit tu vas devenir un peu plus connaisseuse et lorsque tu seras dans un restau et que l'on te servira une piquette tu n'hésiteras pas à demander à ce que l'on reprenne la bouteille.

Catherine a dit…

Bonjour Modelshop.
Je faisais des choses comme ça moi aussi quand j'étais jeune ... Des petits rituels de l'été. Et je me rends compte en lisant ton billet que j'ai perdu cette bonne habitude en route ... Bon, à part un peu de vernis aussi et quelques éclairs au chocolat aux deux magots ... Pas sérieux ça. Je ferais bien de m'y remettre fissa, tant qu'il y a encore de l'été. Merci de m'avoir rafraichi la mémoire ... au rosé ;o)

Isabelle Oziol de Pignol a dit…

Comme c'est joliment dit et dessiné! Moi, l'été, c'est le goût de l'ice tea pêche glacé acheté dans une aire d'autoroute, rituel qui me fait dire : ça y est, on part en vacances...
Désormais je regarderai différemment les Princes...

Sophie a dit…

J'adore ton billet aussi!! :-)

Et je me peins les ongles des pieds en rouge bordeau et je veille à ce que mon vernis soit toujours impec' pour aller avec mes sandales.

J'ai jamais réfléchi à ces automatismes de l'été ou de l'hiver, en fait... Mais c'est un bon sujet de réflexion... :-)

modelshop a dit…

@ marigaz : pas mal, la tactique "ne jamais se mettre à côté des gens bronzés !". Leur secret ? Soit ils ont la peau mate, soit ils se font rôtir des heures au soleil et à force de cramer sous les UV, leur peau est tellement tanée qu'ils ne sentent même plus les coups de soleil !
Voilà, c'était l'avis de la fille à la peau couleur lavabo...
@ lavienrouge : de ta part, ce compliment me touche énormément. D'autant plus que ce dessin est particulièrement "dessiné" : je m'y suis reprise à plusieurs fois pour tendre les muscles du dos et du cou, et jouer avec les nuances de peau pour éviter l'effet "coup de soleil". Dommage que blogger ne me permette pas une mise en page moins pourrie (j'ai essayé de mettre le bandeau tout le long du texte, avec le soleil bien à droite : impossible !)
Sinon, merci pour tes conseils en rosé : je vais les suivre, je vais gouter plusieurs crus, et je te fais un bilan à la rentrée !
@ catherine : "quelques éclairs au chocolat aux deux magots": moi aussi j'ai eu ma période "je l'ai bien mérité ce soir, vite, un éclair au chocolat de La Maison du Chocolat !". Un jour de gloire extrême, j'ai même poussé le vice jusqu'à m'offrir un éclair au chocolat de chez Fauchon. Hannnn, faut que j'y retourne, c'est trop bon !
@ isabelle : mais comment peux tu boire ce truc méga-sucré ?!!! Encore, les gâteaux carrés fourrés aux amandes dits "d'autoroute", je comprends, mais l'Ice tea Pêche, m'enfin !
N'empêche, j'adore les pauses sur l'autoroute moi aussi. Parce qu'elles ont un incroyable goût de vacances, derrière leur ambiance surnaturelle.
Et merci infiniment pour le dessin, tu sais combien je suis fan des tiens, alors je prends ça très très à coeur !
@ sophie : cette année, j'ai troqué le rouge bordeaux, ma couleur préféré depuis des années, contre un rouge coquelicot. C'est tout aussi chic, mais plus gai.

Pierre-Jean a dit…

Moi, l'été je viens à Paris et je trouve qu'il n'y pas beacoup de monde ??? Rires. @ +++

Catherine a dit…

T'as raison. Je vais essayer Fauchon aussi. A la maison du chocolat, ce sont les éclairs au caramel mes préférés ... Tout cela me donne faim !

Scheharazade a dit…

Tu ne trouves pas que le prince de Giselle dans Enchanted ressemble au Prince de Lu ??
Cela m'a donné des envies de gâteau au chocolat tout ça ...


kisu^^

modelshop a dit…

@ pierre-jean : surtout en ce moment : paris est aussi désert que les blogs !
@ catherine : les éclairs au caramel ? c'est noté ! les éclairs bicolores de chez Fauchon me font bien envie aussi... sans parler des modèles Figue, ou "chocolat praline" !
Scheharazade : je n'ai pas vu le film. Mais je suppose que tu veux parler du prince qui fait aussi office de neurologue quand il n'est pas accaparé par sa Giselle ?J'ai cru comprendre que celui-là ne se croquait pas aussi facilement !

Miss Zen a dit…

comme je me sens complexée: mes pauvres pieds ressemblent à des pieds de chevreaux.
bon sur cette complainte, je vais mettre du rosé au frigo (rosé l'été, blanc en janvier : telle est ma devise) et me caler un RDV chez une pro car la survie esthétique de mes pieds en dépendent....

nina sotte fille a dit…

Hihi, ça me rassure de ne pas être la seule à développer des tic - toc en été!