dimanche 20 juillet 2008

J'ai osé ressusciter l'osier

Épisode 1 (il y a trois semaines)
Mon chéri me demande : "J'ai repéré un porte-revues 50's dans le local des poubelles, en rotin avec des pieds en fer. Ça t'intéresse ?"

Je fais la moue. Le rotin, c'est le truc que je transformais en corbeille à pain immonde quand j'avais 10 ans, à l'atelier Vannerie. Sceptique sur le côté "design" de l'objet, je descends quand même jeter un coup d'oeil. J'ouvre la porte du local et j'écarquille les yeux, le souffle coupé (ça semble dangereux à première vue mais finalement, dans le local "Poubelles", c'est plutôt une bonne chose de garder le nez et la bouche totalement clos) : c'est le coup de foudre. Ce porte-revues semble sortir d'un roman de Sagan, d'un film de Vadim ou du gigantesque chalet de famille pyrénéen 50's de ma copine de lycée. Je l'emporte, le décape, l'installe confortablement sur la moquette et lui confie mes magazines, tout en veillant à ce personne ne le maltraite (il n'est pas à l'abri d'un coup de pied mal placé, pauvre chou).


Épisode 2 (il y a deux semaines)

Dans un vide-grenier pas drôle et très cher, sous 40 degrés, je repère un petit miroir rond 50's, entouré de rotin. Le compagnon idéal de mon porte-revues ! Coup de chance : c'est sans doute le seul objet de la brocante vendu moins de 10 euros. Pour 50 centimes, il est à moi. Trente minutes plus tard, je l'accroche au mur du salon pour qu'il puisse discuter torsion de l'osier avec son nouveau pote, le porte-revue-tout-de-rotin-vêtu.


Episode 3 (il y a trois jours)

Mon chéri me demande : "J'ai vu un lampadaire dans le local des poubelles, en fer, tout simple, sans abat-jour. Ça t'intéresse ?"
Je fais la moue. Mais comme nous manquons d'éclairage et que ce local renferme souvent des trésors, je descends affronter l'odeur de rat mort et de chou pourri. Le pied de lampe est là, il m'attend. Je l'emporte, le décape, le fait briller et j'ouvre le catalogue Ikea pour lui trouver un couvre-chef ni trop cher, ni trop naze. Et là, je pousse un cri : chez Ikéa, ils viennent de sortir une gamme d'abat-jour en rotin, plus 50's tu meurs !


Épilogue

Depuis que je vis avec mon ensemble en rotin, c'est le bonheur. Je me prends pour une héroïne de Sagan mariée à Vadim et dès que le thermomètre dépasse les 25 degrés, je rêve d'une petite descente dans la poudreuse. En fuseau et en sweater sous un anorak, ça va de soi.

14 commentaires:

Pierre-Jean a dit…

Rires si ton local poubelle sort des meubles en Acajou ou noyer dans un style années 30-40 tu penses à moi. Rires... Merveilleux le petit dessin on s'y croirait. @ +++

Anne-So a dit…

Ton illutration est superbe, ça fait des tas de minutes que je la regarde, vraiment, elle est très belle

toupie a dit…

Il ne faut jamais négliger le pouvoir du local à poubelles ! ;)

lavieenrouge a dit…

oh la la! tu me culpabilises j'ai mis sur la rue une table en rotin impecc et un fauteuil aussi :( reste une table et un autre fauteuil du coup je n'ose plus les jeter...

modelshop a dit…

@ pierre-jean : des meubles années 30-40 ? Dis moi c'est pointu ! en tout cas c'est noté, dès que j'en repère un je te fais signe.
@ anne-so : merci, tu ne peux pas savoir à quel point tu me fais plaisir ! D'autant plus que ce dessin m'a demandé du temps. J'avais fais une première esquisse au crayon de papier, qui me semblait jolie. Mais devant la mine renfrognée de mon chéri j'ai tout repris à zéro ! Heureusement, il m'a aidé pour la perspective (il a l'oeil, il repère immédiatement mes erreurs).
@ toupie : ... et savoir bravement affronter les odeurs et la crasse des autres, c'est le secret pour trouver des trésors !
@ la vie en rouge : il y a un mois, j'aurais fait la même chose. J'aurais même poussé un "beurk !" devant des meubles en rotin !

Margot a dit…

Du rotin.... et Sagan!
Les 50's, c'est vrai que c'était beau.. ça me fait penser aux décors de "Bonjour Tristesse" avec Jean Seberg.
Bisous

Cookie Monster a dit…

trop marrant, j'ai un de ces porte magazines en osier à la maison, je ne me doutais pas qu'il était si Sagan !

mon homme le HAIT, il est même dans la prochaine fournée pour les objets encombrants donc si quelqu'un le veut...

Isabelle Oziol de Pignol a dit…

J'adore! Le dessin, l'histoire et le rotin!
Bravo pour le poster! à quand des dessins dans ELLE déco? J'ai toujours eu un truc pour le rotin.. mon dernier coup de coeur le sublime fauteuil 50' où se tient Madonna dans le ELLE du 21 avril, je cherche désespérément le nom du designer. Tu as eu parfaitement raison de bichonner ce porte-revue qui, si tu vas chez un antiquaire spécialisé XXème siècle, coûte un bras.

modelshop a dit…

@ margot : j'aime bien ce film, et presque tous les livres de Sagan aussi, que j'ai dévoré quand j'avais 20 ans.
@ cookie monster : rhaaa, ton homme ignore donc tout du revival rotin (comme moi il y a un mois !)
@ isabelle : ohhh, merciiii, je me sens toute chose, si tu savais à quel point tu me fais plaisir ! J'ignorais que ce genre de porte-revues coûtait si cher chez les antiquaires. Depuis que j'ai découvert les vide-greniers, je n'y mets plus les pieds, surtout à Paris : les prix qu'ils pratiquent me donnent des sueurs froides !

mariga(z) a dit…

Une vraie caverne d'Ali Baba ce local poubelle !!
"Ressusciter" ? Mince alors, j'étais passée à côté de la mort du rotin.... ben oui, j'aime l'osier !! Mes chaises pas vraiment confortables, mes poufs en bananier, mon coffre en osier, mon panier en osier, ma chaise à bascule ikea... Et très franchement, mon homme n'est pas fan :)
Joli ce petit coin lecture... l'osier donne un ton cosy et accueillant... pour l'évasion, c'est le poster ?? ;))

Nancy a dit…

A priori je ne suis pas trop rotin! mais là j'avoue que ça doit le faire!!
Vive la récup'!
gros bec!!

Karina Alejandra Trautmann a dit…

Quand j'étais petite mes parents avaient un set de salon en rotin. Je me croyais dans un film d'Indiana Jones aussitôt que je rentrais dans la pièce! Genre chez la mafia au Caire, tu vois? Le jour où j'aurai un appart, j'essayerais bien de recréer l'ambiance (si MasterCard le permet) avec un vieux ventilo, des palmiers et tout et tout...!

modelshop a dit…

@ marigaz : je constate que tu n'as pas lésiné sur l'osier ! Les chaises, je n'ose pas : je me souviens m'être assise sur des bouts de rotin qui dépassaient et... je crois que je n'ai pas aimé !
@ nancy : et encore, je ne raconte pas ici tout ce que je récupère, il faudrait que je publie 3 fois par jour !
@ Karina : la mafia au Caire ? ils devaient avoir un sacré sens du décor, tes parents ! je comprends ton envie de revivre ça, un salon digne de la tanière d'Indiana Jones, quel bonheur !

Scheharazade a dit…

Tu es sûre que c'est un local à poubelle et pas une caverne d'Ali Baba ??

En tout cas ton billet est super (l'illustration aussi^^).

kisu