mercredi 18 juin 2008

Vide-grognons

J'adore les vide-greniers. En province. Surtout quand les stands sont installés sous des arbres, que le soleil passe discrètement à travers les branches et que ça sent bon la merguez-frites.

J'adore flâner en laissant traîner mes yeux de fouine sur 2 000 cochonneries pour débusquer une trouvaille : de la vaisselle peinte à la main des années 30, des lampes en fer des années 50, des affiches d'école des années 60, des objets en plastique moulé des années 70... J'y vais toujours en claironnant : "Cette fois, j'achète rien !" (un peu comme quand je pars faire les boutiques). Et je reviens avec 10 000 tonnes de trucs à nettoyer, repeindre ou réparer, achetés pour une bouchée de pain (au niveau de l'addition c'est pas tout à fait comme quand je reviens des boutiques...)

J'adore écouter les mamies me raconter un morceau de leur vie pendant 10 mn pour me refourguer un objet qu'elles trouvent immonde et qui me laisse les yeux écarquillés, la langue pendante, la bave aux lèvres (au moins on ne me voit pas arriver, je fais tellement de grimaces que je suis la proie la plus facile à rouler dans la farine de tous les vide-greniers de France).
"Elle est belle ma pendule, hein ? Elle date des années 70, mais elle marche encore : c'est du costaud, c'est allemand, regardez, y a marqué "madinne RFA" dessous ; Je l'avais mise au dessus de ma machine à coudre, pour ne pas oublier d'aller préparer le repas quand j'étais concentrée sur mon ouvrage. Mais maintenant, je ne couds plus. A cause de mes yeux, vous comprenez". Tout ça vendu avec un sourire rayonnant et une gentillesse extrême. Tout ce blabla pour un euro. Un euro qui fait deux heureuses.

Mais dimanche, j'ai assisté à mon premier vide-grenier de la lose. C'était triste comme un placard sans chaussures, une journée sans pause-café ou une tartine sans Nutella. Il faisait froid, les gens ne souriaient pas, ils étaient là pour faire des affaires, pas pour discuter de tout et de rien avec des clients d'excellente composition dans mon genre. Ils vendaient leurs mochetés achetées dans les années 80 à des prix qui auraient fait se gondoler de rire les responsables d'Ikea. A 6 euros le ravier (contenance, 5 radis max) et 4 euros pièce le mug "Mobil" 70's assorti à mon pichet acheté 20 centimes chez Emmaüs, je suis repartie dépitée, le porte-monnaie intact et les mains vides.

Heureusement, mon chéri "qui a l'œil", a repéré un ventilateur 50's qu'un vendeur arrivé en retard déballait sous nos yeux alors qu'on s'apprêtait à rentrer. Il nous l'a laissé pour un euro. Le sourire n'était pas compris dans le prix, on s'est donc contentés du ventilo. Et on s'est promis de ne plus jamais remettre les pieds dans ce sinistre quartier.

7 commentaires:

internet gambling a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
mato and margo a dit…

C'était à Bordeaux?! Balance les infos!!!
(J'adore le commentaire avant moi :D tu as un fan tchécoslovaque!)

toupie a dit…

Ah oui c'est clair, c'est dommage. Les vides grenier c'est comme tu le dis un ensemble, des blablas entre vendeurs et acheteurs, etc. S'il n'y a pas ça, ... c'est plus vraiment un vide grenier !

marigaz a dit…

Mince alors !! Déjà que l'on a même plus un "bonjour" dans un magasin, si on a plus un sourire et des trucs miteux au vide-grenier, mais où va-t-on ?

modelshop a dit…

@ mato : dommage, c'est pas un nouvel ami tchèque, mais un vilain spammeur qui veut qu'on clique sur sa loterie ! je l'enlève.
sinon, ne compte pas sur moi pour balancer, même sous la torure !!!
@ toupie : ben oui, ce jour là c'était "zéro blabla, que des tracas !"
@ marigaz : mais oui, où va t'on ??? d'ailleurs c'était presque pire que l'ambiance de la fnac, c'est te dire si c'était cool !

lilymodi a dit…

c'est la première fois que je laisse un commentaire mais je lis tous tes articles avec plaisir!! j'adore les vides greniers, mais souvent les prix sont beaucoup trop excessifs alors je me retiens de craquer!

modelshop a dit…

@ lilymodi : merci, c'est très gentil. reviens vite (surtout si tu aime sle svide-greniers!) et n'hésite pas à laisser tes commentaires !