dimanche 29 juin 2008

Matière grise à l'eau de rose


Je suis certes un peu cruche, mais pas complètement débile.


Alors pourquoi est-ce que j'adore regarder Grey's Anatomy, une des séries les plus crétines du moment ? Pourquoi est-ce que je verse une larme quand un malade un peu gentil meurt à l'hopital malgré le dévouement infaillible d'une bande de médecins bien trop glamour pour être crédibles ? Et pourquoi est-ce que mes yeux ne peuvent cesser de couler dès que cette vilaine sorcière de Meredith Grey s'en prend à son adorable amoureux aux yeux de cocker transi ?

Je ne vois que deux explications.


La première est due à mon état de cruchitude absolue. Comme toute cruchâsse qui se respecte, j'adore les histoires d'amouououour.

Ce qui n'est pas le cas de ma mère. En bonne féministe, elle a élevé ses filles dans l'idée que l'expression des sentiments, le maquillage, la minauderie, la comtemplation et les histoires à l'eau de rose, tout ça c'était pareil : c'était mal. Alors forcément, depuis que je suis grande, j'adore passer du rire au larmes, je tente chaque jour de progresser en application de blush sur les pomettes, je fais un minimum de 18 grimaces par phrase, j'arrête régulièrement et sans prévenir de parler à mon entourage pour rêvasser tranquille pendant des heures et je m'abreuve de trucs de filles : séries, films, magazines, BD, romans et euh... blogs.

Et puis si je suis accro à GA, c'est aussi parce que les séries "en milieu hospitalier" fontionnent sur un double principe qui marche à fond sur mon inoxydable personnalité de crèpe molle.

Leur principe n°1 consiste à mettre en scène des personnages qui ne se contentent pas d'être beaux : Ils brillent aussi par leur intelligence. On a donc deux fois plus de raisons de les admirer et de les envier. Perso, je voudrais posséder "à la fois" la taille ultrafine et l'incroyable génie de Cristina, l'altruisme peu commun et la bouche pulpeuse d'Izzie, la crinière "parce que je le vaux bien" et le professionnalisme "parce que je le vaux bien aussi" d'Alison, et surtout le discernement sans faille et les yeux sans fond de Meredith.

Principe n° 2 : les médecins des urgences (en particulier celles de la TV, étrangement toujours pleines à craquer de patients sur le point de mourir) exercent un métier tellement généreux qu'il les absout de toutes les crasses qu'ils distribuent sans compter à leurs collègues, leur famille et leurs amis. Ainsi, Meredith Grey possède la faculté ô combien désirable de raconter ses malheurs à ses copines sans jamais les écouter se plaindre, de se comporter en sale petite garce avec son adorable soeur qui la considère pourtant comme une déesse vivante et surtout, d'envoyer balader l'amoureux le plus brillant, le plus malicieux, le plus gentil et le plus sexy de toute l'histoire des séries hospitalières ... sans que personne ne trouve jamais quoi que ce soit à lui reprocher ! Et tout ça pourquoi ? Pour la simple et unique raison que chaque jour, cette chipie sauve des vies ! Pffffffffff. Y a pas de justice : moi aussi je veux me conduire en peste et rester la fille que tout le monde adore !

Bon, sur cette injustice flagrante, je dois vous laisser : j'ai les 6 derniers épisodes de la saison 4 à regarder.

14 commentaires:

Karina Alejandra Trautmann a dit…

Si Columbo ne te fait pas le même effet, moi je crois que tu es normale...

mariga(z) a dit…

Voilà une série que je n'ai pas encore regardé... En fait, je ne regarder que trop la tv, et quand je regarde une série, pareil c'est pour me "mater" une saison complète avec boulimie (quand je veux = dvd) !
En ce moment c'est Rome... Loin de la mièvrerie habituelle, mais finalement une fois dans les 3 ou 4 premiers épisodes, ça y est suis dedans, avant c'était Lost (les 3 saisons d'affilé), La caravane de l'étrange, etc....
Pour en revenir aux mièvreries, j'adore... c'est un peu de la confiserie, comme un bonbon... Et plus je vieilli (inexorablement) et plus mon besoin de sucré se fait sentir ! J'ai regardé Haispray avant hier... et très franchement ça fait un bien fou !
Bon après tout ça... tout ça pour dire, que oui, tu es une fille :)) aha !!

toupie a dit…

Ah ... j'adore aussi et j'ai aussi versé ma petite larme quand le gentil malade est mort. Même si je l'ai revu trois jours après dans un magazine people parce qu'il avait quitté sa femme pour une jeunette... De la série à la réalité ... hum !

lili est insolente a dit…

j'adore cette série et oui meredith est une chipie et une vilaine

modelshop a dit…

@ karina : Non, Colombo ne me fait pas du tout le même effet, même si j'éprouve quand même du respect pour l'attachement indefectible qu'il porte à son imperméable...
@ marigaz : "un bonbon", "une sucrerie", c'est exactement ça ! Surtout, ne t'y plonge pas !
@ toupie : merci, je me sens moins seule. Je sais bien que patrick Dempsey n'a pas inventé l'eau chaude, mais je le trouve so cute !
@ lili : oui oui et oui meredith est une peste, une vraie.

lilymodi a dit…

dans le genre" série dans le milieu médical", ya aussi scrubs que j'adore, là aussi ils sont intelligents, droles, et canons!!

charlotte a dit…

Moi je peux plus me sacquer Meredith, elle me saoule a pleurnicher tout le temps. Mais comme je suis une fan d`Izzie et de mamour...ben voila, je suis accro quoi

modelshop a dit…

@ lilymodi : ah oui, scrubs c'est bien crétin aussi (mais moins premier degré) et c'est souvent hilarant !
@ charlotte : bonjour et bienvenue charlotte. Ton com m'a bien fait rire : il faut du courage pour oser écrire que tu ne peux pas sacquer CETTE SALETE de meredih grey !

Shopgirl a dit…

J'ai failli m'étouffer en lisant le "crétine", tu es un peu dure là, la série propose justement un bon équilibre qui ne vire jamais dans le nunuche ( sauf les 3 épisodes du ferry et la "mort" de Meredith peut-être).

Je comprends ton addiction, c'est si bonnnnnnnnn !

Si je pouvais, je serais un mélange d'Izzie et d'Allison: optimiste et en même temps, très sure de moi, jolie comme tout, même décoiffée après une opération !

Quand à Meredith... je l'aime un peu en saison 4 mais qu'est ce qu'elle peut être pénible tout de même ! Moins de questions et de l'action (veux des scènes d'amourrrrrrrr !) !

p'tite mademoiselle a dit…

Je suis totalement accro aussi, alors soit je suis cruche soit maso, j'hésite encore. Mais à la limite je préfère être une cruche qu'un cas psychiatrisable ! Et même si je me rends compte que tout est fait pour nous rendre accro, je ne suis pas prête à renoncer à cette addiction ! Na !

modelshop a dit…

@ shopgirl : nan mais t'as vu à quel point elle joue les casse-pieds dans la saison 4 ? Elle le mérite pas, son beau-gentil-sexy chéri !
@ p'tite mademoiselle : au moins tu assumes, bravo, j'en prends de la graine !

lavieenrouge a dit…

Parait qu'après la diffusion de ces séries beaucoup se sont inscrits en médecine mais ils sont retombés de leur nuage parce que la réalité est toute différente.
Je ne peux pas regarder ces émissions je suis hypocondriaque :)

Miss Zen a dit…

Rassure toi,tu n'es pas toute seule au royaume des cruches - je me suis enfilé 3 épisodes la semaine derniere - a chaque fois je me contiens plus...c'est peut-etre pathétique mais c'est trop bon

modelshop a dit…

@ lavieenrouge : à quoi ça tient une vocation, quand même !
@ miss zen : "c'est pathétique mais c'est trop bon" : je crois que tu as résumé tout ce que je voulais raconter, amie cruche !