mardi 1 avril 2008

Les bons comptes font les bons pantalons

Quand j'étais petite et que j'habitais au fin fond de mon sinistre trou perdu, j'imaginais qu'à Paris, toutes les filles s'habillaient comme dans Elle. Maintenant je suis grande, j'habite à Paris et j'ai bien compris que les filles n'en font qu'à leur tête. Et que c'est pas parce que dans Elle, ils prétendent que l'imprimé panthère est à la mode que je vais croiser des troupeaux de Bagheera dans mon Franprix !

Pour vérifier cette hypothèse marquée par le double sceau du génie et de l'indispensabilité, j'ai fait preuve d'une rigueur toute scientifique : j'ai compté les pantalons croisés dans la rue.

Premier sujet d'étude : le flare. Dans mon magazine de mode favori, les spécialistes en tendance tentent de nous persuader que le jean aux jambes en forme de cornet de glace inversé a détrône le slim. Après vérification sur le terrain, je peux affirmer que dans les pages de magazines et les rayons des magasins, c'est le cas. Mais dans la rue, pas encore. J'ai compté samedi dernier au Point Ephémère, un resto/bar bobo-rock du 10ème arrondissement où les vingtenaires, les trentenaires et quelques quarentenaires égarés cohabitent paisiblement. Résultat du comptage sur les clientes installées au bar : 7 slims pour 1 flare.

Toujours selon mon magazine de mode préféré, le pantalon qui doit tout déchirer et qu'on attend depuis la fin 2006 (!), c'est le tregging ; une sorte de legging luisant qui se décline en cuir pour la version chic, en PVC pour la version cheap. En un an, j'en ai croisé 2 à Paris : 1 devant le Printemps, 1 aux Galeries Lafayette (sur des filles canons et plutôt classes).


Autre pantalon star de l'automne-hiver 2007-2008 selon Elle : le jodhpur. Un sujet d'étude qui demande un esprit d'observation très aiguisé, car tout se passe au nouveau des hanches. Il faut donc un temps d'observation suffisamment long pour distinguer une fille mince en jodhpur d'une fille ronde en pantalon à pinces (assorti d'une discrétion absolue pour éviter de passer pour la pétasse de service qui compte les filles aux hanches plus larges que les siennes). Résultat de l'enquête réalisée au péril de ma vie : j'en ai croisé 2 en 2008 ; 1 au Bon Marché, 1 dans le métro.


Mais le pantalon qui m'a posé le moins de difficulté, c'est le sarouel. Le top de la hype, selon Elle. J'en ai vu... zéro à Paris !
Ce pantalon ne serait-il porté qu'au fin fond des trous perdus ?

19 commentaires:

lili66 a dit…

Et un pour le sarouel: dans ma rue, il y a une fille qui porte fréquemment son sarouel, y compris les jours de pluie... autant dire qu'elle le met tous les jours avec des bottes d'inspiration santiags et un petit blouson de cuir. Sur elle, c'est bien, mais bon parce que c'est elle: une jolie brune au corps élancé, et sûrement artiste.

toupie a dit…

Oui c'est vrai qu'entre ce qu'on voit dans les magazines et dans la rue ...

fisoan a dit…

J'ai un sarouel depuis aout dernier et un flare depuis septembre et effectivement je suis la seule ici...

modelshop a dit…

@ lili66 : le sarouel en vêtement fétiche ? super fort ! je ne pense pas que le sarouel soit plus adapté à certaines silhouettes qu'à d'autres. En revanche, faut assumer !
@ toupie : ce qui amène à se poser la question : la mode vient-elle des magazines ou de la rue ?
@ fisoan : bravo fisoan, tu es la digne représentante de la french élégance !

Eugénie Bling-Bling a dit…

euh...je ne veux décevoir personne, mais Paris n'est plus la mecque de la hype... Je n'y vois que du noir et de la grisaille en ce moment...

Anonyme a dit…

et oui...........on s'habille mieux dans les campagnes....
belle du berry!!

pipelette a dit…

ouai moi non plus j'en vois pas beaucoup des flares, des jodhpurs, des pantalons transparents, des reboulés et des pantalons d aladin... encore une légende tout ça la mode dans la rue

marigaz a dit…

Hi,hi... Paris / Province égalité ;))
Le tregging et le jodpur ne passeront pas par moi... mêmem si je lis ELLE. J'ai un flare, mais je trouve qu'il convient mieux à une météo estivale... Le sarouel... Je préfère la version éducoré du pantalo carotte à retrousser !
...

Pierre-Jean a dit…

Merci pour toutes ces précisions, tu va devenir la scientifique de la mode. Rires. @ +++

marigaz a dit…

Pardon... mais mon clavier a des soucis ?! ou mes doigts peut-être ?
Juste pour confirmer... selon ton avis que c'est bien la rue qui fait la mode et non l'inverse...
Certains "must have" n'auront jamais ma peau ;))

modelshop a dit…

@ eugénie : tu n'as pas tort, mais la météo n'y met pas vraiment du sien !
@ anonyme du berry : on s'habillerait mieux dans les campagnes ? Après tout, peut être les habitantes du trou perdu de mon enfance ont-elles fait des progrès en matière de style... faut que j'enquête !
@ pipelette : merci pour ton soutien ! quand je pense que depuis des années, les journalistes de Elle enfument leurs lectrices !
@ marigaz : oui oui, paris/province même combat, moi aussi j'ai constaté que les filles de province n'avaient ni plus, ni moins de style que celles de Paris ; quand à savoir si la mode vient de la rue ou des magazines... j'ai l'impression que la rue impose de plus en plus ses codes, non ? et j'ai tendance à penser qu'Internet n'y est pas pour rien...
@ pierre-jean : "la scientifique de la mode", ça me va tout à fait comme expression : je remarque que mon exceptionnelle rigueur t'a épaté et j'en suis très fière, merci !

Grace's a dit…

Le sarouel, j'attend un peu encore pour trouver le BON, sinon, j'ai ma copine qui en a un ...! mouais, en province tout de même, cela dis c'est le seul hein!

Scheharazade a dit…

Déjà que la plupart des filles sont vêtues de la même façon, alors heureusement qu'elles ne suivent pas toutes les magazines à la lettre ... sos invasions de clônes ...
Mais sinon, les rédactrices mettent-elles ce qu'elles prônent comme it ??? Mmmm question à creuser.

chu^-^

modelshop a dit…

@ grace : ça nous fait 1 sarouel en province, et 1 en suisse. c'est mince non ? (et mes félicitations à ta copine !)
@ sheharazade : ah ah ah, excellente question !

Fée d'hiver a dit…

Bonjour,
Ah qu'elle vie difficile que celle de rédactrice en chef dans nos mag. féminins préférés...
Etre à la pointe du hype et prodiguer sans faille et sans jamais désespérer la bonne parole à nous pauvres lectrices fidèles et attentives mais.... indéniablement sourdes!
Heureusement peu d'entre-nous vérifient sur le terrain la véracité des tendances de la saison "qu'on ne peut échapper"! Merci de ta clairvoyance!

Fée d'hiver a dit…

Bonjour,
Ah qu'elle vie difficile que celle de rédactrice en chef dans nos mag. féminins préférés...
Etre à la pointe du hype et prodiguer sans faille et sans jamais désespérer la bonne parole à nous pauvres lectrices fidèles et attentives mais.... indéniablement sourdes!
Heureusement peu d'entre-nous vérifient sur le terrain la véracité des tendances de la saison "qu'on ne peut échapper"! Merci de ta clairvoyance!

modelshop a dit…

@ fée d'hiver : pas de quoi amie fée d'hiver (j'adore ton pseudo !) : la prochaine fois, je compte les low boots ouvertes sur le devant...

lavieenrouge a dit…

il y a tellement de genre de pantalon dans les magazines que je porte des jupes! alors qu'avant je n'aimais pas c'est qu'il n'y a pas de style de pantalon en ce moment de valable! la vérité.

modelshop a dit…

@ lavieenrouge : la jupe comme solution au dilemme posé par le choix du pantalon ? Bien joué !