jeudi 24 avril 2008

Haro sur les Hardy

Au secours, je suis poursuivie par des chaussures !

Quand je les ai vues pour la première fois, j’ai poussé un « waou ! » très enthousiaste et très sonore dans le Gap.

En bonne modasse de base, j’ai d’abord pensé :

- Hân ! des talons en bois clair et des lanières en cuir naturel comme j’aime !

- Hân ! des chaussures qui vont me faire gagner 8 cm sans que je sois obligée de marcher à 2 à l’heure pour éviter de me gameller en public !

- Hân, des chaussures de créateur (en l’occurrence, des Pierre Hardy) à moins de 100 euros !

- Hân, des chaussures qui ne ressemblent à aucune des 100 000 paires que j’ai déjà !

- Hân, des semelles en bois ultra-légères qui ne donnent pas l’impression de marcher avec une enclume scellée sous chaque pied !


Et puis juste après, avec ce qui me restait de cervelle, j’ai pensé :

- Ohlala , même si le plateau semble aussi haut que le talon, je n’arriverais jamais à avoir la démarche de Naomi Campbell avec ce genre de surélévation inhabituelle. On va tout de suite s’apercevoir que je suis tout juste bonne à traîner des pieds en tongs !

- Ohlala les gens vont me regarder d’un air bizarre, peut être même me demander pourquoi je marche avec deux fers à repasser aux pieds…

- Ohlala vu l’état de mes finances, c’est pas du tout le moment d’acheter des chaussures que je ne mettrais jamais ;

- Ohlala de toute façon je suis peinarde : toutes les modasses vont se jeter dessus dans les 10 secondes. La semaine prochaine, je reviens faire un tour dans mon Gap et tranquille Mimile, y en aura plus !


Et je suis ressortie du magasin les mains vides, la carte bancaire intacte, la tête haute et les pieds nus. Mais depuis cet épisode malheureux, je suis retournée au moins dix fois chez Gap : à chaque fois j’y ai vu MES chaussures, encore dispos dans MA pointure ! Et c’est pas mon Elle qui m’a aidé à les oublier : je les ai repérées dans 3 numéros différents, ahlala vraiment, merci Elle ! Heureusement, au début de la semaine, j’ai fini par supprimer définitivement cette vilaine obsession de ma mémoire en bazar. Et puis hier soir, alors que je bossais tranquillement sur mon ordi, la tête vide de pensées chaussuresques mais pleine d’idées génialissimes à proposer à mon boss, j’ai demandé à mon chéri qui se dirigeait vers la cuisine : « Tu peux ouvrir le four et jeter un coup d’œil sur les chaussures farcies, s’il te plait ? »

14 commentaires:

Soéla a dit…

Bon, ça veut dire ce que ça veut dire!
Mais avant de courir chez Gap, as-tu déjà marché plus de 5 min avec des semelles en bois?
I did. Et plus jamais ça.
Sinon,je les trouve bof ces pompes, mais c'est une question de goût...

mariga(z) a dit…

Suis MDR :)) Moi je les aime surtout sur le papier et sur les autres ! Catherine les a essayé devant moi et d'ailleurs elle a tout bonnement craqué !
Je crois qu'à force de les voir, ça m'a soigné... tous les mag féminins les ont présentées à toutes les sauces (Elle, Jalouse, cosmo... euh... oui, suis une consommatrice de base qui passe 1h00 dans les transports en commun). Bon, et puis j'ai (effectivement) mes sandales compensées design APC (de l'hiver ! et alors ?) je n'attends qu'un rayon de soleil !! Et les semelles en bois étant donné ma démarche de paysanne... No way !

mariga(z) a dit…

PS Joli dessin... c'est tout à fait ça ;)

lili66 a dit…

Eclat de rires... Sublime lapsus, là moi je dis, tu n'as plus le choix, faut les acheter!

Le méchant a dit…

accroches toi, le plus difficile c'est toujours le sevrage. je tente toujours de me remettre d'une veste que je me suis retenu d'acheter.

modelshop a dit…

@ soéla : effectivement j'ai déja marché avec ce genre de semelles et c'est bien ce qui me retient, même si celles-ci ont l'air particulièrement légères !
@ marigaz : c'est vrai qu'à force de les voir, on frise le ras le bol. Faudrait que je demande son avis à catherine. Sinon, pour le dessin, j'ai recopié une photo. Il m'a donné un peu de mal avec toutes les nuances de marron, mais je crois que la repro est assez fidèle : comme les vraies, on n'imagine pas un instant, en les regardant dessinées, qu'on va grimper si haut !
lili66 : ohlala si tu savais : je suis la reine du lapsus, c'est terrible, je ne peux rien cacher à personne, je m'autotrahis en permanence !
@ le méchant : ahaha, tu as raison, le sevrage est une période longue et douloureuse.

Catherine a dit…

Ladies, here I am ...
Comme l'a dit Marigaz, je l'ai ai achetées. Je les ai fait voir à mon chéri qui les a trouvées canon (féminin, sexy et chic qu'il a dit ...). Je les ai déjà mises deux fois sans encombre. Elles sont très confortables. Effectivement, elles pèsent un peu, mais peu ou prou pareil que des compensées normales qui sont rarement légères. Bon, comme la semelle est en bois, il y a une petite habitude à prendre pour bien marcher avec, mais ça vient vite. Et evidemment, elles ne passent pas inapperçues dans la rue et dans le métro. Mais bon, il faut savoir ce qu'on veut ... Si vous me demandez mon avis : craquage permis sans hésiter ! Sans rire, avec un pantalon bien coupé elles font des jambes incroyables. Alors ??? Qui va les acheter ???
Excellente soirée ;o)

mato and margo a dit…

Achète les!!! Elles sont trop belles... et puis quoi? C'est des Pierre Hardy! Rien que cet argument est suffisant!!!
Vas y! Cours chez Gap!!!

MiLOu a dit…

Bon OK elles sont magnifique OK
OK OK OK
Mais de tout de manière leur boutique n'est pas dans ma ville donc je ne suis pas tenté...OUF
SAUVé

Mais on va t'exorciser si vraiment tu confonds tomates avec chaussures quand même, juste pour être sur...A moins que...Ton chéri sait le jour de ton anniversaire?;D

modelshop a dit…

@ catherine :merci mille fois pour ce témoignage détaillé...qui réveille bien des envies !
@ margo : ben si tu le dis, je crois qu'il faut que me laisse faire, hein...
@ milou : effectivement, j'ai pensé à me faire exorciser à l'aide des différents marabouts qui cherchent des clients vers Barbes. Comme mon anniversaire tombe en mars, je ne vois que cette solution, hélas !

Pierre-Jean a dit…

Rires, tout irai mieux pour vous mesdames et mesdemoiselles si Elle n'existait plus (je sais je suis radical, mais c'est un mauvais pousse au crime et à la consommation) et si les chaussures à semelle compensée n'existaient pas non plus... à Hyères pendant le festival de la mode, le talon se portait aiguille... légèreté, féminité... @ +++

Ps : je sais que c'est moi, mais je n'arriverai jamais à me faire aux plateforme shoes.

modelshop a dit…

@ pierre-jean : ohlala Elle qui disparait, tu n'y penses pas sérieusement ? Mais de qui, de quoi pourrait on se moquer sans notre Elle hebdomadaire, hein ? Sinon pour les compensées je crois qu'on a bien compris que c'était pas ton truc ;-))

Ithaa a dit…

oh je crois que tu va me hair;) je les ai ces pierres hardy et j'ai eu 30% de réduc en plus...je savais que si je les prenais pas je le regretterai pendant les prochains 365 jours, alors je n'ai pas hésité!
Bon elles ne sont pas faciles à porter et si tu prends souvent les transports en commun, forget ces chaussures!
bises

modelshop a dit…

@ ithaa : si je ne prenais pas si souvent le métro et le tramaway et les velib', je te détesterais !