vendredi 28 mars 2008

Séquence copinage

Ce weekend, il va pleuvoir (ben ça fait des siècles que la pluie tombe, y a pas de raison que ça change, si ?) Alors puisque c'est râpé pour le pique-nique et l'étrennage de mini-jupe, je vous propose un peu de lecture. Pas de prix Goncourt, de Femina, ni de Nobel : je voudrais vous parler, avec une impartialité toute Vladimirpoutinienne, des blogs de mes vraies copines de la vraie vie. Parce que oui, j'ai la chance d'avoir des copines qui écrivent avec tant de talent qu'elles auraient pu être les arrières-arrières-petites-filles de Victor Hugo ! (Avec l'humour en plus quand même, parce que Victor, c'était pas le roi du calembour). Des filles ultradouées qui manient avec délicatesse et précision l'art de l'attaque, de la chute, de la ponctuation, de l'allitération... et du gag mortel.


La plus ancienne (pas en âge hein, je veux parler de celle que j'ai connue en premier : je l'ai rencontrée en... oulala ça fait trop d'années de rigolade, j'arrive pas à compter !) c'est ma copine M. Ma copine M a du style : elle sait construire un texte, lancer ses sujets, décrire avec des mots toujours justes (je la soupçonne d'avoir appris le Robert par coeur) un visage-une-attitude-des-gestes-une-apparence-des-odeurs de façon tellement réaliste qu'on imagine sans peine de quoi elle parle, tout ça dans un français admirable. Son truc : croquer les inconnus qu'elle croise dans le métro. Non seulement ça l'occupe, et par conséquent ça lui évite de lire Closer sur l'épaule de son voisin quand elle fait de longs trajets, mais ça procure aussi beaucoup de joie à ses lecteurs. Dont certains sont de fidèles fidèles (et je ne parle pas uniquement de sa belle-maman !) Si vous lisez ses textes, vous comprendrez pourquoi.


La plus récente sur la blogosphère, c'est ma copine V. Son blog de fille se dévore comme un éclair au chocolat : quand je termine un de ses billets, j'en veux encore !

La plus célèbre, c'est ma copine S. Elle vient de terminer son troisième roman et compte les visiteurs de son blog en milliards. Les fées qui se sont penchées sur son berceau l'ont dotée d'autant de talent que d'humour (en plus elle est grande et blonde et bien roulée : elle aurait pu en laisser un peu pour les autres, mais c'est pas son genre). S est encore plus déjantée que moi. Faire du shopping, visiter une expo ou boire un thé avec S, c'est s'assurer un mal de ventre tenace à force de glousser : cette fille est inhumainement drôle.

La petite dernière, c'est Mamzelle Poupée. Je ne l'ai jamais rencontrée, mais comme elle écrit des livres, comme son blog de fille est à croquer, comme elle publie régulièrement des critiques de bouquins, comme j'ai travaillé pendant deux ans avec sa soeur et comme aujourd'hui c'est ma journée copinage, j'ai pensé qu'elle avait largement sa place ici.

Voilà, j'ai fait le tour. Rassurez-vous, j'ai aussi des tas de copines qui n'ont jamais blogué (j'en connais même qui font un tas de fautes de grammaire et d'orthographe) mais qui sont tout aussi charmantes. D'ailleurs, je publierais peut-être un jour un billet sur mes amies qui chantent devant leur miroir avec une brosse à cheveux, celles qui collent les étiquettes des clémentines et des kiwis sur leur frigo, ou celles qui craignent de ne pas savoir détacher et remettre un vélib sur sa borne sans passer pour une cruche affublée de deux mains gauches (enfin pour cette dernière catégorie, faut encore que je trouve quelqu'un parce que pour l'instant, je me sens un peu seule...)


7 commentaires:

Mam'zelle Poupée a dit…

Ah merci c'est vraiment très gentil. Et je vais découvrir des blogs que je ne connais pas encore de ce pas ! Bises

mato and margo a dit…

Des nouveaux blogs à lire! Cool!
Je connaissais juste mam'zelle poupée moa!!!

Miss Zen a dit…

Je pars tout de suite decouvrir ces jolis blogs : miamiam.... Merci

modelshop a dit…

@ mam'zelle poupée : de rien, et longue vie à ton blog en sucre !
@ mato and margo : mais oui, une blogosphère peut en cacher une autre !
@ miss zen : j'espère de tout coeur qu'ils te plairont, toi qui écrit si bien !

Radegonde a dit…

Ohlala, merci, je suis rouge de confusion. Mais j'aimerais tout de même rétablir la vérité auprès de tes millions de lectrices : je lis Closer par dessus l'épaule des voyageurs. A ma grande honte, j'ai même dû ce matin me livrer à certaines contorsions et autre gym des yeux, pour reluquer discret à travers la tignasse de la chanceuse propriétaire du magazine.
Et non, amie cruche, tu n'es pas la seule, à ne pas savoir raccrocher un Vélib'...

Schehaarzade a dit…

Miiam de la lectuuure !!!^-^

modelshop a dit…

@ radegonde : ben dis donc, rouge de confusion après un we au ski... mé ma pauvre, tu dois être pivoine à cette heure ! ah pis il faut que je te dise : ce matin, j'ai raccroché un Vélib toute seule, oui madame ! (bon je me suis légèrement faite aider par un charmant jeune homme pour le décrocher, mais tu le répètes pas, hein ?)
@ sheharazade : et c'est garanti 100% qualité par modelshop !!!