dimanche 6 janvier 2008

La Petite Robe Blanche se moque du froid

Je ne pensais pas qu'elle passerait l'été. Je croyais qu'avec l'arrivée des températures polaires, elle disparaîtrait. Je me suis trompée. La petite robe blanche (PRB) est partout, à tous les prix et de toutes les occasions. On la voit dans les boutiques cheap (celle du dessin est un modèle H&M, 44 euros, façon satin de loin -plutôt viscose de près), chez les créateurs (celle qu'on croise le plus souvent, la star des PRB, est signée Isabel Marant), sur les blogs des filles, dans la rue, le métro, les soirées...

A se demander si la PRB ne va pas, au moins le temps d'une saison, détrôner la PRN (petite robe noire) !


Très large (donc pas si petite que ça finalement !) avec ou sans volants ou toute droite, ornée de petits plis plats, elle est parfois brillante, parfois presque transparente, souvent très sage. La plupart de ses adeptes la portent avec un blouson en cuir. Le côté "voyou" du blouson (oui, je sais, à 250 euros la petite pièce en cuir, on passe difficilement pour une caillera mais bon, le cuir ça fait aussi un peu rock -même à ce prix là- non ?) gomme légèrement l'allure nunuche... euh, pardon, "romantique" de la petite robe blanche. Pour la même raison, je la trouve jolie aussi quand elle s'accompagne de bottes de moto, de collants épais, d'une grosse écharpe ou d'un gilet tricoté main... bref, je trouve qu'elle se marie bien avec tout ce qui casse l'aspect "je ne me sens pas très bien je suis si pâââââle mais c'est normal je sors de Virgin Suiciiiiiiiides" ou pire, l'aspect "je sors de mon lit désolée j'ai pas eu le temps de me changer !"


La PRB n'est pas encore arrivée dans mes placards. Je l'aime bien, malgré son côté salissant (je ne suis pas certaine qu'elle fasse bon ménage avec les sièges ultra-craspouilles du métro) et son genre très "fifille" (qui ne vaut guère mieux que le genre très "dadame"). Mais je me demande s'il est bien raisonnable de craquer : mes PRN, qui se sont déjà fait voler la vedette l'hiver dernier avec l'arrivée massive des PRG (petites robes grises), risqueraient de très mal le prendre !

7 commentaires:

Eugénie Bling-Bling a dit…

J'adore la PRB, je suis tentée, mais gare au syndrome "blouse d'infirmière". Il faut bien les bottes de motard et les maxi-sautoirs pour la dévergonder :-)

modelshop a dit…

@eugénie : ah ah ah, le syndrome infirmière, j'y avais pas pensé mais effectivement... ça lui rajoute une épaisse couche niveau "déguisement" !

toupie a dit…

C'est vrai qu'elles sont jolies ses PRB et qu'on a envie de craquer mais c'est pas simple à porter, disons que les dérives sont nombreuses ! :)

Material Girl a dit…

Moi la PRB en hiver, je fais un pêu nunuche, mais je suis très vieille, alors sinon, sur les autres j'adoore! Donc fonce..... (c'est tj comme ça, mieux sur les autres, arrrrgh)

Mamzelle Soso a dit…

Haaa voilà encore une mode qui ne sied pas à ma petite personne... Ma petite robe blanche de l'automne, je l'ai porté un jour, et tachée pour toujours... On m'appelait mimi cracra petite aussi ;-)
Sinon j'adore...

mode de vie grenadine a dit…

encore un post de qualité! Ton blog fait partie de mes préférés.
Je te suggérais de mettre des photos mais je comprends ton parti pris esthétique : tes illustrations sont en phase avec mon imagerie personnelle et ton humour (encore la question d'être sur la même longueur d'onde ou pas) rend tes situations criantes de vérité.

modelshop a dit…

@toupie : c'est même ultra-dangeureux comme robe, non ?
@material girl : comment ça très vieille ? pour une micro-mini je dis pas, m'enfin, une robe blanche, même les grands-mères peuvent se le permettre !
@mamzelle soso : toi aussi t'évites les pâtes en sauce et le chocolat qui dégouline au restaurant ?
@ grenadine : merci mille fois. Effectivement, si je poste des photos mon blog n'aura plus du tout le même aspect. Et comme j'aime autant dessiner qu'écrire...