mardi 8 janvier 2008

La joie des soldes

J'aime les soldes. Même si je n'achète que des trucs que je ne mets jamais mais "à ce prix là c'était une affaire", ou des trucs que je mets parce que ce sont des articles de la saison suivante et donc vendus au prix fort (!), j'assume parfaitement mes achats malheureux.

Cette année encore, je compte bien "faire les soldes". Mais pour une fois, je me suis organisée : j'ai fait une liste de ce dont j'ai réellement besoin. Enfin pour être honnête, il s'agit plutôt d'une liste de ce dont j'ai réellement envie (parce que une 10ème paire de bottes, est-ce que ça se range vraiment dans la catégorie de "ce dont j'ai vraiment besoin" ? pour mon mental, sans doute, pour mon banquier je suis moins sûre...). Une fois la liste établie, j'en ai rayé la moitié. Puis la moitié... A la fin, ma mini-liste, toute maigrelette, limite anorexique la pauvrette, ne contenait que 12 articles ! En première ligne, figuraient des bottes ; suivies par un sac à main, une pièce Tara Jarmon (comment ça on ne peut pas considérer qu'une "pièce" est un besoin ?!!!) et plein d'autres trucs chouettes.

L'étape "liste" terminée, je suis partie en repérage au Printemps. Et là, désespoir : les bottes APC que je convoitais n'existaient plus qu'en 36 et en 41, et les bottes Vanessa Bruno qui me plaisaient tant étaient parties...dans toutes les tailles !!! Je me suis alors rabattue sur les sacs à main. Je les ai trouvés moches, ou trop grands, ou trop cloutés, ou trop "déja vus". Les manteaux Tara Jarmon avaient perdu toute dignité : avachis et froissés, il étaient couverts de peluches provenant des cachemires environnants. Quant aux robes, il n'y avait que des invendues du réveillon... Je n'avais envie de rien, j'étais prête à me jeter dans la Seine (enfin pas tout à fait ou alors en combi extra-épaisse, accompagnée par le département hommes-grenouilles des pompiers de Paris).


Je suis donc rentrée chez moi, dépitée. Je suis quand même allée faire un tour sur le site d'APC, à tout hasard. Et là, j'ai constaté que mes bottes étaient vendues en ligne, dans toutes les tailles ! J'ai aussitôt bookmarqué la page. Comme ça, dès demain, je clique et j'achète. Ah ah ah, bien joué, je n'aurais pas à régler mon réveil à l'aube pour sortir dans le froid et harceler une pauvre vendeuse sur les nerfs dès 8h du matin !

Mais ce ne sera pas pareil. Parce que moi, j'aime les soldes dans les vrais magasins. Surtout dans les grands magasins. J'aime me promener dans les allées bondées, surchauffées, quand sur le sol traînent des écharpes et des escarpins orphelins appartenant soit aux stands en pagaille, soit aux nouillasses survoltées dans mon genre qui laissent traîner leurs affaires partout quand elles essaient un vêtement ou des chaussures. J'aime l'ambiance des soldes, quand on entame la causette avec d'adorables inconnues à grands coups de "vous pensez que ça me va ? ça me fait pas des grosses fesses, vous êtes sûre ?" Pendant les soldes, je n'ai jamais vu de filles s'arracher un vêtement. En revanche, j'en ai vu un paquet demander gentiment à d'autres qui filaient en cabine : " Vous le prenez ? parce que si ça ne vous va pas, vous voulez bien me le donner ? C'est le dernier 38 !"


Alors demain, quand j'en aurais terminé avec mes achats en ligne, j'irai prendre un bain de foule avec mes amies d'un jour. Et j'essaierai d'acheter ce qu'il y a dans ma liste, quitte à la compléter le lendemain, tranquillement assise dans mon salon, ma souris à la main. Ce sera bien plus reposant, mais bien moins drôle.

5 commentaires:

Eugénie Bling-Bling a dit…

Effectivement, si tu es accro au bain de foule, il faut y aller en personne :-)

toupie a dit…

Euhh moi je reste accrochée à ma souris plutôt que d'être physiquement présente dans le carnage des soldes. Et en plus, en raison d'un beau voyage prévu, je fais carême ;) grrr, ne me parlez plus des soldes !
et puis si j'y vais, je me sens toujours onligée d'acheter du genre "c'est un crime de ne rien acheter pendant les soldes"

modelshop a dit…

@ eugénie : accro au bain de foule, faut pas exagérer non plus : généralement après une heure passée dans la foule et la moiteur, je fais comme la plupart d'entre nous : je fuis !
@ toupie : "carnage des soldes", quelle jolie expression, tellement vraie !

Grace's a dit…

j'ai toujours pas fait les soldes !!!^^ mais j'y go demainn! on verra bien s'il y a quelque chose!^^ bon week end et bizous ma belle!

Pierre-Jean a dit…

J'ai pu observer que les soldes en Italie ne déclenchent pas de frénésies particulières, surprenant. @ +++