vendredi 22 janvier 2010

En visite à la Droguerie

Ca y est, j'ai fait mon premier collier !


J’en avais envie depuis longtemps. En fait, depuis que j'avais repéré ceux d'Isabel Marant. Des sautoirs couleur veil-or, façon « dans la famille depuis 4 générations », avec un tas de breloques qui font gling gling quand on les porte (oui-oui, je parle bien des colliers qui étaient tendance en 2007… j'ai seulement mis trois ans à me décider !).

J'en voulais un tout pareil, mais bien moins cher, et avec des pendentifs dans les tons gris. Alors j'ai osé l'impensable : j'ai poussé la porte de la Droguerie à Paris. Une boutique effrayante, où la caissière ressemble à un dragon (elle crache du feu quand on n’a pas la monnaie) et où, comme à l’école, il y a un tas de règles à respecter (ben quoi, on n’est quand même pas là pour rigoler) : on fait donc la sagement queue (dans la file adéquate, car on n’attend pas dans la file « laine » quand on veut des boutons, malheureuse !), on commande, on attend le ticket « fait main », on paye sa note et si on a bien tout suivi, on repart avec sa marchandise.

Pendant que je faisais la queue (60 mn un jour de semaine -à mon avis, le samedi c'est pire qu’à la préfecture ou à la sécu, du suicide), j'ai repéré ce qui me faisait envie sur le comptoir rempli de fermoirs, d’anneaux, de chaînes et de grigris. Et je me suis dit que 60 mn, c'était pas grand chose pour penser "création" et ne rien oublier. Évidement, il y avait des tonnes de jolies babioles dans toutes les couleurs, mais plus rien en gris. Quand mon tour est venu, je me suis sentie incapable d’articuler. J’étais super impressionnée par les clientes qui me précédaient et qui, contrairement à moi, savaient ce qu'elles étaient venues chercher et pouvaient donc commander 12000 trucs en trois secondes et demi, et tétanisée par les clientes impatientes qui me suivaient. Mais bon, j'ai joué la fille sûre d’elle, du genre qui s'y connaît, et j'ai commandé.

A la caisse, le dragon m’a réclamé 19,50 euros.

J'ai fait deux colliers avec ma came : un tout simple (celui du dessin) et un bien plus compliqué (avec une chaîne à anneaux, des pendentifs en forme de feuille, des cercles de différentes tailles, trois boutons, une étoile...). J'avais quand même pris deux perles en trop, et il me manquait trois anneaux (je suis téméraire mais pas encore pro). Pour le plus compliqué des deux colliers, j'ai utilisé le matos d'électronique (pince, loupe...) de mon chéri (qui m'a d'ailleurs aidé à fermé des anneaux et couper une chaîne récalcitrante, sans lui je n'aurais sans doute qu'un collier et quatre doigts à chaque main). Pour le plus simple, j’ai utilisé mes ongles pour tout ouvrir, fermer, placer, monter. En moins d'une heure, le tour était joué. Je suis hyper fière de mes sautoirs : d'abord parce que je les trouve plutôt réussis et aussi parce que, bonheur suprême, ils font "gling gling" quand je les mets.

16 commentaires:

Miss Zen a dit…

J'adore les colliers ! J'en ai vu un super joli, super simple a la boutique du musée des Art Decos = 85euros pour des boules de tissus.... et j'ai l'impression que la vendeuse doit être la fille du dragon de la droguerie.....

ludivine de mademoizel.com a dit…

aaah je veux trop en faire aussi! j'hesite encore à tester la pâte fimo quand même...j'ai envie d'un macaron :p

Mais faut que je passe à la droguerie! j'y est encore jamais mis les pieds!

Bisouus

www.mademoizel.com

mariga(z) a dit…

Bravo !!
Le tout c'est de se lancer ? Très courageux ! ?
J'adore moi aussi les colliers à breloque so'2007, oui ! d'ailleurs, comme ça ils les écoulent à tout petit prix dans les VP et autres solderies.... du genre Elia (ou Ela ?) Stone qui vaut un bras habituellement... ou alors sur Etsy ...

modelshop a dit…

miss zen : 85 euros pour des boules de tissus ? je vais peut être me recycler ...
ludivine : moi aussi j'aimerais bien jouer avec la pâte fimo, c'est inscrit en bonne place sur ma liste d'activités à tester !
marigaz : merci beaucoup pour tes encouragements; Et aussi pour les bons plans net-shopping, je file sur Etsy.

Tea time a dit…

A la droguerie à Toulouse toutes les filles sont adorables et la queue n'est pas insuportable, d'où l'intérêt quelquefois de la province.

modelshop a dit…

Tu as raison teatime : je suis allée chercher des anneaux à la Droguerie de Bordeaux : j'ai attendu 5 mn, et la vendeuse était très gentille. Le seul défaut de la boutique, c'est qu'il y avait nettement moins de choix qu'à Paris (alors que l'espace est bien plus grand... et bien plus agréable). Ton comm. me donne envie d'aller à Toulouse...

Tea time a dit…

Avant que tu fasses le voyage je tiens à préciser que la boutique de Toulouse est du format mouchoir de poche.

isabelle a dit…

J'adore la description de la Droguerie ! J'ignorais que c'était à ce point là !
Quoiqu'il en soit, bravo! Ton collier est top ! On va toutes avoir envie de braver le dragon pour avoir le même !

modelshop a dit…

Teatime : je préfère un mouchoir de poche avec des vendeuses souriantes plutôt qu'un super marché tenu par un dragon ! et merci beaucoup pour l'info.
Isabelle : merci pour le compliment, de ta part, je suis hyper flattée ! Surtout, reviens vite !

Aurorediane a dit…

Mrd...la dernière fois que je suis allée à la Droguerie de Paris moi j'ai carrément renoncé à la vue de la queue et du diplôme des hautes études en loisirs créatifs indispensable pour fair eune commanade correcte !
Mais heureusement une amie parisienne m'a donné un tuyau... il y a un petit stand "la droguerie" au bon marché avec des vendeuses bien plus sympa !!!!! Le choix est moins important mais c'est quand même mieux que rien !

modelshop a dit…

rhaaa, Aurediane, tu es mon amie pour la vie ! et merci du tuyau, un vrai bon plan pour les débutantes. Reviens vite !

Sunee a dit…

hi!hi!hi! très bonne description de la Droguerie!
pour moi le plus dur est de tout retenir ce que je souhaite à l'avance, ou alors il faut limite se faire sa petite liste avant, comme pour les courses, mais ça fait forcément moins bien ;)

modelshop a dit…

@ sunee : sans compter qu'avec le stress propagé par les super habituées, je vois mal comment on pourrait ne pas oublier la moitié de ce qu'on est venue chercher !

Claudine a dit…

Je connais un petit magasin à Bruxelles qui a un stand la droguerie et les filles de cette boutique sont très sympathiques,et on peut commander par correspondance. "Le kaleidoscope".
L'adresse du blog
axelle@kaleidoblog.be

Schéhérazade a dit…

Oh que j'aime ton blog et ta note décalée mais si réelle !!! La Droguerie, j'y vais depuis l'année dernière. Comme beaucoup la première fois que j'y suis entrée, j'en suis sortie illico ! Depuis j'y vais à la recherche d'idées car ils sont vraiment top pour ça.
Le conseil pour s'y sentir bien ? Y entrer comme si on était une habituée et au moment d'être "servie" ne pas paniquer, tout le monde attend et si quelqu'un rouspète (ce qui ne s'est jamais vu) ne pas hésiter à dire que l'on n'a pas attendu 40mn pour se dépêcher une fois son tour venu. Et surtout, forcer le sourire, les vendeuses les moins souriantes finissent par craquer :-)

modelshop a dit…

@ claudine : merci beaucoup pour ce "bon plan".
@ scheherazade : je vois que j'ai à faire à une pro ! tu as surement raison, la prochaine fois je vais tenter de passer pour une habituée. à bientôt !